ANDRE MAUROIS Les roses de septembre